Dernière mise à jour :
9 septembre 2017
 
 
 
Enseignements > > DFASM Référentiel > > Annales Examens UFR > > MARSEILLE
> Marseille : question 1
 

Cas clinique 1
Date : Janvier 2007 (module 4)
Items : 49, 50, 53
Thèmes :
Marseille : M. Viton


Enoncé :

Mr R, âgé de 52 ans, garde forestier, a fait un malaise sur son lieu de travail avec dans les suites l’apparition d’une paralysie de l’hémicorps droit. A l’arrivée aux urgences, le diagnostic d’accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique sylvien gauche est posé. Il est transféré en service de neurologie. A l’examen clinique on trouve à droite une parésie flasque du membre supérieur et du membre inférieur, des réflexes ostéotendineux vifs, un signe de Babinski et une anesthésie au tact de l’hémicorps. Dans les antécédents on retrouve un tabagisme sévère, une bronchopneumopathie obstructive (BPCO). M. R. est célibataire, sans enfant et il vit seul dans un appartement au 2ème étage sans ascenseur.

QUESTION 1 
Rédiger vos prescriptions de kinésithérapie visant à prévenir les complications de décubitus. Justifier.


QUESTION 2
Quelles sont les autres mesures de votre prise en charge concernant les complications de décubitus ?


Votre patient est ensuite transféré en service de médecine physique et de réadaptation (MPR). Après 1 mois d’hospitalisation, il sort pour rejoindre son domicile. Il présente une hypertonie spastique du triceps sural droit, un équin de cheville mesuré à moins 10° genou tendu, des troubles de la sensibilité épicritique et proprioceptive, un déficit moteur du membre supérieur droit qui se positionne spontanément en flexion de coude, de poignet et des doigts. Il a retrouvé des capacités de marche sur terrain plat et un bon équilibre debout. L’équilibre monopodal à droite est impossible. La marche sur terrain accidenté est difficile. Il a des difficultés pour réaliser la majeure partie des actes de la vie quotidienne comme se laver, s’habiller. Il ne pourra plus réaliser sa passion, le tir à l’arc.

QUESTION
Quelles sont les déficiences présentées par ce patient ?


QUESTION
Quelles sont les limitations d’activités de ce patient ?


QUESTION 5
Citer ses restrictions de participation ?


QUESTION
Quels sont les facteurs environnementaux péjoratifs chez ce monsieur ?


QUESTION
Quelle échelle générique peut-être utilisée pour évaluer les activités de ce patient ?


Après quelques semaines, il revient vous voir en consultation car il est gêné à la marche par son pied varus équin spastique.

QUESTION
Quels sont vos propositions thérapeutiques (non chirurgicales) et avec quels intervenants paramédicaux pouvez-vous les mettre en place ?

 

Réponses

1) Rédiger vos prescriptions de kinésithérapie visant à prévenir les complications de décubitus. Justifier. 

Réponses 1
- Mobilisations actives, actives aidées 

Eviter l’amyotrophie, les rétractions musculaires, les raideurs articulaires, la perte osseuse, les thromboses veineuses
- Mobilisations passives, étirements 
Eviter les raideurs, les rétractions musculaires, attitudes vicieuses,
- Positionnement au lit 
Risque d’escarre, attitudes vicieuses, risque nerveux périphérique
- Massage membre inférieur 
Thrombose veineuse, oedème
- Verticalisation progressive 
Prévention Thrombose, perte osseuse, transit, désadaptation cardio-respiratoire à l’effort
- Kinésithérapie respiratoire 
BPCO

2) Quelles sont les autres mesures de votre prise en charge concernant les complications de décubitus ?

Réponses 2
- HBPM, Lovenox 0,4 1 inj s/c /jour ; num plaquettaire x2/sem 

- bas de contention 
- adaptation support (lit) 
- nutrition 
- soins de nursing 
- texture aliment si trouble de la déglutition 
- apports hydriques 
- surveillance selles, diurèse 

3) Quelles sont les déficiences présentées par ce patient ? 

Réponses 3
- hypertonie spastique du triceps droit 

- équin de cheville mesuré à 10° 
- troubles de la sensibilité épicritique 
- troubles de la sensibilité proprioceptive 
- déficit moteur du membre supérieur droit 
- flexion de coude, de poignet et des doigts spontanée 

4) Quelles sont les limitations d’activités de ce patient ?

Réponses 4
- équilibre monopodal droit impossible 

- marche sur terrain accidenté est difficile 
- difficultés actes de la vie quotidienne : se laver, s’habiller 

5) Citer les restrictions de participation ?

Réponses 5
- tir à l’arc impossible 

- travail : garde forestier (terrain accidenté) 

6) Quels sont les facteurs environnementaux péjoratifs chez votre patient ?

Réponses 1
- Facteur humains : vit seul, célibataire 

- Facteur matériel : appartement au 2ème étage sans ascenseur 

7) Quelle échelle générique peut-être utilisée pour évaluer les activités de ce patient ?

Réponses 7
- Mesure d’Indépendance Fonctionnelle 


8) Quels sont vos propositions thérapeutiques (non chirurgicales) et avec quels intervenants paramédicaux pouvez-vous les mettre en place ?

Réponses 8
- Kinésithérapie : posture d’étirement, mobilisation active, passive 

- Orthèse suro-pédieuse, orthoprothésiste 
- Chaussure orthopédiques, podo-orthésiste 
- Médicamenteux : traitements anti-spastiques, toxine botulique 
 


 
© 14 mars 2007